Le Prix Interamérica a été remis pour la première fois dans le cadre du CAEI en 2012. Depuis ce jour, il a une importance symbolique pour le Congrès, ses organisations membres et la communauté interaméricaine de l’enseignement supérieur.
Le but de cette prestigieuse reconnaissance est de célébrer les réalisations de personnalités de renom dans notre région, qui se sont distinguées par leur appui à l’enseignement supérieur, aux activités de coopération internationale sur le continent américain, ou par leur contribution à l’établissement de liens culturels étroits entre les différentes nations de l’hémisphère.
Cette distinction vise aussi à reconnaître le travail que des personnes ont réalisées en vue d’améliorer le bien-être et les conditions de vie des peuples des Amériques.
Le CAEI a pour objectif de remettre ce prix tous les deux ans, à chaque nouvelle édition du Congrès, et cherche aussi une diversification géographique entre les récipiendaires, pour encourager la participation des différentes nations
2017 – Roberta L. Jamieson
Roberta L. Jamieson a consacré sa carrière à la défense des droits des Premières Nations au Canada, à travers l’éducation, comme outil de promotion sociale. Identifiée comme l’une des “femmes les plus influentes du Canada”, Roberta L. Jamieson a toujours été une pionnière, en tant que femme et autochtone, par ses grandes réalisations -première femme autochtone à recevoir un diplôme de droit au Canada, à occuper le poste de Défenseur du Peuple de l’Ontario et à être élue Grand Chef des Six Nations des Territoires du Grand Fleuve, en plus d’être le premier membre non-parlementaire d’un des comités de la Chambre des Communes, et d’avoir été investie en tant qu’officier de l’Ordre du Canada – et en cette occasion, de nouveau, elle est pionnière en tant que femme, autochtone et canadienne, en recevant le Prix Interamérica.
2015 – Ignacio Ellacuría
Ignacio Ellacuría était un philosophe, chercheur, professeur et Recteur de la Universidad Centroamericana (UCA) “José Siméon Cañas” de 1979 jusqu’à son décès en 1989. Ignacio Ellacuría a fortement contribué au rehaussement de l’enseignement supérieur et à la promotion des réflexions conceptuelles relevant au rôle que joue l’université dans l’amélioration du bien-être des peuples.
2013 – Luiz Inácio Lula da Silva
Luiz Inácio Lula da Silva, ex-président du Brésil, a remarquablement contribué à l’enseignement supérieur de son pays. Durant sa présidence, le nombre d’universités, d’institutions d’enseignement supérieur et d’écoles techniques a augmenté de façon remarquable.
2012 – Carlos Fuentes
Carlos Fuentes  a reçu le prix de la deuxième édition du CAEI. L’écrivain renommé  a lutté pour la justice, la solidarité et la création de modèles de développement qui sauvegardent l’histoire et les racines culturelles de notre hémisphère.